Des donuts de toutes les couleurs

Bon allez je vous reposte une petite recette parce qu’il parait (coucou India ^^) que ça fait trop longtemps que les tartelettes à la pèches prennent la place ici ! Une petite recette de donuts donc pour me rappeler New-York qui commence sacrément à me manquer. A vrai dire, on nous a tellement gaché le plaisir de partir en Norvège à la Toussaint (« non mais il va faire trop moche, trop froid, trop nuit » grrr bande de rabat-joies !) que du coup j’ai le doute et New-York me trotte de nouveau dans la tête ! A vrai dire, j’en suis à un point d’indécision pour ces vacances que je suis prête à faire ma valise, me pointer à l’aéroport et choisir la destination sur le panneau des départs. Bim, comme ça ouai. Comme dans les films. Allez je suis sûre que quelqu’un par ici a déjà été assez foufou pour faire ça ?! Franchement ? Ca serait pas terrible de partir à l’aventure ?

Glazed donuts - Carnets parisiensGlazed donuts - Carnets parisiens
Glazed donuts - Carnets parisiensGlazed donuts - Carnets parisiens

Pour une quarantaine de mini donuts
25 cl de lait
50 g de beurre
1 cuillère à soupe de levure de boulanger déshydratée
2 oeufs
500 g de farine
60 g de sucre semoule
0.5 cuillère à café d’extrait de vanille
1 pincée de sel

Faites chauffer le lait dans un bol et ajoutez la levure de boulanger pour la réhydrater. Laissez reposer 10 minutes pour qu’elle s’active.

Faites fondre le beurre puis laissez refroidir.

Dans un saladier, ou la cuve d’un robot pétrisseur, mélangez tous les ingrédients. Pétrissez à la main pour bien amalgamer tous les ingrédients. Une fois que cela forme une pâte, déposez-là sur un plan de travail fariné et pétrissez pendant 5 bonnes minutes. (Sinon vous laissez votre robot faire tout le boulot ^^)
Transvasez la pâte dans un saladier propre et déposez un torchon propre dessus. Faites lever la pâte pendant 1h30 (ou jusqu’à ce qu’elle ai doublé de volume)
Abaissez la pâte sur 1 cm de hauteur sur votre plan de travail fariné. Formez des donuts à l’aide d’un emporte-pièce à donuts (sinon utilisez 1 grand emporte-pièce rond et un plus petit pour évider le donuts).
Déposez sur une plaque à pâtisserie, recouvrez d’un torchon et laissez reposer 30 minutes.

Dans une friteuse ou une petite casserole, faite chauffer de l’huile de friture à feu moyen. Déposez les donuts dans l’huile et laissez-les frire 1 minutes de chaque côté. Egouttez-les ensuite dans du papier absorbant.
Laissez-les refroidir avant de les glacer. Pour cela, faites fondre du fondant pâtissier, colorez-le et parfumez-le (chocolat, violette, vanille…) si vous le souhaitez. Plongez un peu le donut dans le fondant puis saupoudrez de paillettes ou vermicelles colorés.
Vous pouvez également les plonger dans un bol de sucre semoule mélangé à un peu de vanille et de cannelle en poudre !

- Laisser les donuts refroidir avant de procéder au glaçage.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ecrit par Parigote le 28 septembre 2014 dans Cuisine | Short Link

38 commentaires

Mots-clés : , , , , ,

Tartelettes flambées aux pêches

Hellooo ! Houlala plus de 2 mois sans rien poster, l’été a fait des ravages pas ici ! J’espère que vous allez bien, que vous avez passé un super été plein de douceur et de rires. Je ne m’étendrai pas sur le fait que j’ai eu un été pourri, que j’ai l’impression de ne pas avoir rechargé les batteries, que l’été prochain est dans beaucoup trop longtemps et que je ne suis pas certaine de tenir jusque là ! J’ai d’ailleurs hésité à planifier un voyage dans un pays chaud pour buller sur une plage de sable blanc mais finalement on a choisi de partir en Norvège en octobre (je sais pas ce qui nous est passé par la tête en réalité, tout le monde nous prend pour des fous parce que manifestement l’automne en Norvège, personne ne pense à partir là-bas ^^). D’ailleurs si vous avez des bons plans, je suis toute ouïe !
Mais bon avant d’attaquer l’automne, je me nourris encore vite vite d’été, avec ces tartelettes flambées aux pêches. Et si c’est trop tard, vous pouvez aussi les remplacer par des mirabelles ! Avec de la cannelle, c’est juste miam.Rhalala, ça me fait plaisir de revenir par ici ! Je crois bien que bloguer m’avait manqué ! D’ailleurs, quelques travaux sont en cours et j’ai hâte de vous montrer le nouveau design du blog. Il aura un nouveau format qui ne changera absolument rien pour vous (d’ailleurs vous ne ferez ptet même pas gaffe) mais qui moi me permettra de bloguer beaucoup plus à la cool et ça c’est chouette !
Alors à très vite !!

Peach tarts - Carnets parisiensPeach tarts - Carnets parisiens
Peach tarts - Carnets parisiens
Peach tarts - Carnets parisiensPeach tarts - Carnets parisiens

Pour la pâte à tarte flambée
250 g de farine
1 cuil. à café de levure déshydratée
120 g d’eau
15 g de beurre à température ambiante
Un pincée de sel

Pour la garniture
150 g de fromage blanc
100 g de crème épaisse
10 g de sucre vanillé
Des pêches
De la verveine fraiche
Du sucre de canne
1 verre à liqueur de calvados

Dans un petit bol, délayer la levure dans l’eau tiède et laisser reposer 10 minutes.
Dans votre bol pétrisseur ou à la main, mélanger la farine, l’eau et la levure, le beurre et le sel puis pétrissez pendant quelques minutes jusqu’à obtenir une boule de pâte. Ajoutez un peu d’eau si nécessaire.
Déposer la boule de pâte dans un saladier et couvrez d’un linge propre. Laissez reposer 1 heure.
Pendant ce temps, coupez les pêches en tranches et disposez-les dans un plat avec de la verveine fraiche. Couvrez d’un film alimentaire et entreposez au réfrigérateur.

Préchauffez votre four à 220°C.
Abaissez très finement la pâte à tarte sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. Dans un bol, mélangez le fromage blanc, la crème fraiche et le sucre vanillé. Nappez le fond de tarte de cette préparation puis garnissez de pêches. Saupoudrez de sucre de canne.
Enfournez pour une dizaine de minutes puis dès la sortie du four arrosez la tarte de calvados et faites flamber !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ecrit par Parigote le 4 septembre 2014 dans Cuisine | Short Link

27 commentaires

Mots-clés : , , ,

Copyright © 2000-2014 Carnets Parisiens All rights reserved.