Salade printanière à l’épeautre et oeuf mollet

10.06.2016

Depuis que je travaille chez moi, mon alimentation en a pris un sacré coup. Bon, j’étais pas du genre à manger super équilibré mais le fait de ramener ma gamelle le midi m’assurait quand même un semblant d’équilibre. Là, quand viens midi, j’ai super la flemme de quitter le shoot ou le travail sur l’ordi pour aller me cuisiner à manger. Du coup, j’ai complètement perdu les bonnes habitudes alimentaires que j’avais réussi à mettre en place à la fin de l’année. En ce moment, j’ai un peu plus de temps alors je me force à préparer le weekend de quoi assembler le jour-même, histoire de ne pas me laisser atteindre par la flemme. C’est pas facile tous les jours ! Je crois que c’est un des derniers domaines où j’ai pas encore réussi à caler un bon rythme dans cette nouvelle vie de free lance ! Mais bon après tout ça ne fais que 6 mois alors il faut que je reste un peu bienveillante à mon égard ^^ En parlant de bienveillance, je voulais encore vous remercier pour tous vos jolis mots sur ce billet. C’est vraiment un luxe énorme d’avoir des lecteurs aussi bienveillants que vous ! Alors, je vais prendre le temps aujourd’hui de tous vous répondre. En attendant, je vous laisse avec cette délicieuse salade printanière !

boulghour_epeautre_1 boulghour_epeautre_2 boulghour_epeautre_3 boulghour_epeautre_4 boulghour_epeautre_5

Salade printanière à l’épeautre
Pour 2 personnes
2 portions de boulghour d’épeautre
2 oeufs
Des petits pois
Des poids gourmands
De la salade
Des champignons de Paris
Du citron
2 oeufs
Sel et poivre

Préparez le boulghour d’épeautre comme indiqué sur le paquet.
Nettoyez les légumes, ôtez le pédoncule des pois gourmands et tirez sur le fil adjaçant. Faites-les cuire dans une casserole d’eau bouillante pendant 10 minutes pour des petits pois croquants et 3 à 5 minutes pour les pois gourmands. Vous pouvez les blanchir au préalable 30 secondes dans l’eau bouillante salée puis stoppez immédiatement la cuisson en les trempant dans l’eau froide.
Coupez les champignons en lamelles.
Faites cuire les oeufs mollet. Faites chauffer une casserole d’eau. A ébullition, plongez-y délicatement les oeufs. Dès que l’ébullition reprend, faites cuire les oeufs 5 minutes pour des oeufs moyens, 6 pour de gros oeufs. Laissez refroidir en plongeant dans l’eau froide. Tapotez les oeufs sur votre plan de travail puis écalez-les délicatement sous un filet d’eau froide.

Vinaigrette crémeuse à la coriandre
3 cuillères à soupe de tahin
Le jus d’un citron vert
Quelques branches de coriandre
1 pointe de couteau de cumin
7 cuillère à soupe d’huile d’olive
4 cuillère à soupe d’eau

Préparez la vinaigrette en mélangeant tous les ingrédients jusqu’à ce que ce soit bien crémeux. Assaisonnez au goût.

Mélangez

Rendez-vous sur Hellocoton !

San Sebastian, côté food

07.06.2016

Je me rends compte que je n’avais pas fini de vous raconter mon incroyable weekend à San Sebastian. Surtout que là, on rentre dans le vif du sujet : San Sebastian et sa gastronomie ! Et croyez-moi, en un seul week-end, je peux vous dire que nos papilles ont été bien mises à contribution !
A peine arrivées à San Sebastian, Vanessa et Arantxa nous embarque pour un tour de la ville et pour visiter les adresses incontournables des célèbres pintxos. On a pu déguster des pintxos assez traditionnels comme la tarte au fromage légèrement citronnée à La Viña (miam miam !), des Txuleta con patatas fritas (la meilleure côte de boeuf que j’ai pu manger) chez Gandarias. Mais aussi des pintxos bien plus originaux, un peu expérimentaux chez Zeruko. Cette dernière adresse, vraiment, allez-y, j’ai absolument adoré !
La dernière fois que j’étais allée à San Sebastian, c’était juste pour une journée, on avait rien préparé, du coup on a zoné pour trouver des spots intéressants et au final, on est passé complètement à côté de bons pintxos. J’étais super déçue, j’avais l’impression d’avoir visité New York sans voir la Statue de la Liberté ^^

Le lendemain, on a pris un cours à la Cooking Class de notre Hôtel, le Maria Cristina. C’est un bel endroit, tout neuf, très agréable. Au menu, pas moins de 6 recettes pour découvrir la gastronomie basque. Je crois qu’on a toute été complètement conquises par ce qu’on a cuisiné ! Le chef était vraiment intéressant (et super cool!). D’ailleurs, pour la petite histoire, nous avons suivi ce cours avec un couple d’américains et je dois saluer leur patience face à nos appareils photos tout le temps dégainés. Il l’ont pris à la cool, alors quand dans d’autres circonstances, c’est hyper mal vu (alors que bon, on est là pour en tirer des images, pas pour se tourner les pouces). On a fini le cours par un repas tout ensemble avec ce qu’on avait cuisiné et on est sorti de table à 15h. Autant vous dire qu’on a absolument tous bien kiffé ce moment ^^

A San Sebastian, il y a aussi une belle concentration de restaurants étoilés. C’est le cas de Arzak, 3 étoiles au Michelin, tenu par Elena Arzak qui a repris le flambeau de son père, Juan Mari. On a eu l’incroyable chance de passer dans les coulisses de cet établissement. On a ainsi découvert leur formidable bibliothèque de saveurs. J’ai pas de photos à vous montrer, mais il faut imaginer un mur entier de petite boites en plexi avec à l’intérieur toutes les saveurs possibles et inimaginables. Un truc de fou !
Cerise sur le gâteau, nous avons mangé à la table du chef. Et la table du chef se trouve dans les cuisines, oui oui oui ! C’est pas dingue ça ?! C’était assez incroyable de voir tout ce monde (une cinquantaine de personne je dirais) s’affairer pendant toute la soirée. Bon, je dois vous dire que parfois on pouvait lire la tension proche du burn out sur certains… Mais c’était en tout cas une expérience géniale, un repas absolument savoureux et délicieux. Il y avait du gourmand et du croquant !

Pour résumer, si tu veux une destination où bien manger, c’est San Sebastian qu’il te faut ^^
Un immense merci à l’Hôtel Maria Cristina, au groupe Starwood, ainsi qu’à Lauriane (team croquettes !) pour ce week-end de princesse !

san-sebastian_city_

san-sebastian_city_1

san-sebastian_city_2

san-sebastian_city_4

san-sebastian_city_5

san-sebastian_city_6
◊ Arzak ◊
san-sebastian_arzak_3

san-sebastian_arzak_1

san-sebastian_arzak_2

◊ Cooking Class du Maria Cristina ◊
san-sebastian_cooking_school_3

san-sebastian_cooking_school_4

san-sebastian_cooking_school_1

san-sebastian_cooking_school_2
◊ Pintxos ◊
san-sebastian_tapas_4

san-sebastian_tapas_1

san-sebastian_tapas_2

san-sebastian_tapas_3

◊ Les adresses ◊
Zeruko : Allez-y pour la hoguera, le Hamburguesa de txipi, la Tomatito et le queso de tetilla !
Gandarias : Txuleta con patatas fritas (côtelette de boeuf avec frites), pimientos de piquillo

La Viña : La meilleure tarte fromage de la ville !

D’autres bonnes adresses sur les conseils d’Arantxa :

Nestor (Rue Pescadería) : Pintxos
Atari (à côté de l´église Santa María) : Pour le fameux gin tonic très célèbre de San Sebastian
Ganbara (Rue San Jerónimo) : Pintxos
Casa Urola (Fermin Calbetón street) : Pintxos à tester Vieira en salsa ajoblanco – Coquille avec de la crème et ail et Champiñones con espuma de patata – Champignon avec de la mousse de pomme de terre
Borda Berri (Rue Fermin Calbetón) : A tester le Rissotto de Idiazábal – Risotto du fromage Idiazábal et Pulpo con membrillo – Poulpe avec du coing
Sta Lucia (rue puerto) : Pour les fameux churros

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...