Viens croquer dans ma pomme, mon amour

24.10.2011

C’est drôle l’inconscient. En écrivant le titre de cet article, je me suis rendue compte combien cette « pomme » était d’actualité sans que je ne le fasse exprès.
Mais bref, je ne vais pas converser sur l’inconscient sinon on y serait encore demain et demain voyez-vous je serai bien trop occupée. Non je vais plutôt vous raconter combien cette pomme d’amour a bercé mon enfance. La pomme d’amour, c’est le truc de ma mère. Le truc qu’elle prenait systématiquement quand on croisait une fête foraine. Et je ne sais pas si ce sont mes souvenirs qui sont déformés mais j’ai l’impression d’avoir croisé beaucoup de fêtes foraines avec ma maman étant petite. Et systématiquement, j’en voulais une aussi. Ce rouge flamboyant m’hypnotisait. Il y avait quelque chose de magique à voir cette pomme emprisonnée dans cette couche de caramel brillant. Croquer dans une pomme d’amour demande plein d’astuce : la première bouchée est compliquée. Par où attaquer cette pomme sans risquer de perdre ses dents ? Et puis une brèche se formait et je dégustais la pomme convoitée. Je me souviens que je croquais tout le caramel et laissait la pomme à maman. Pas tant parce que j’étais repue, mais parce qu’une pomme ça reste une pomme, et sans ce caramel rouge, elle n’avait plus d’intérêt à mes yeux.

Pour 4 petites pommes d’amour
4 petites pommes
500g de sucre semoule
200g d’eau
100g de glucose
1 pointe de couteau de colorant rouge

Dissoudre le colorant dans l’eau.
Mettre le sucre, l’eau colorée et le glucose à chauffer dans une casserole. Pendant la cuisson, des petites bulles de sucre vont éclater et former des petits cristaux de sucre contre les parois de votre casserole : pour éviter que ça ne cristallise, passez un pinceaux mouillé sur les parois de la casserole. Le caramel sera prêt lorsqu’il aura atteint 160°C (ne vous stressez pas, c’est plus ou moins 2°C. Le tout étant de ne pas dépasser les 170°C).

Pendant que la caramel chauffe (5 à 10 minutes selon si votre type de feu), préparez les pommes : lavez-les et séchez-les (étape très très importante !). Piquez les pommes avec des bâtons.
Préparez une feuille de papier sulfurisé, qui servira à reposer dessus les pommes enrobées de caramel.

Lorsque le caramel atteint 160°C, ôter la casserole du feu et plonger les pommes dedans une à une. Veillez à bien tourner votre pomme au dessus de la casserole pour enlever l’excédent de caramel (sinon quand vous reposerez votre pomme, ça va dégouliner sur la feuille de papier sulfurisé).
Laisser refroidir avant de déguster !

Astuce : si jamais le caramel devient trop dur à travailler, faites-le réchauffer à feu doux quelques instants pour le rendre plus liquide.
Si jamais en trempant une pomme, le caramel se fige et devient opaque, c’est que votre pomme était trop froide et a créé un choc thermique. Dans ce cas, vous êtes bons pour recommencer votre caramel ! (C’est le principe du sablage des châtines par exemple)

La petite astuce de la vaisselle : pour nettoyer le caramel de votre casserole et de vos ustensiles, faites-la chauffer avec de l’eau. Tout le caramel se dissoudra comme par magie !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  1. argone

    moi les pommes d’amour ça me fait penser à la sorcière dans Blanche-Neige, quand elle lui propose ces pommes bien rouges et bien brillantes … c’est grave docteur ???

    Très jolies les tiennes, ceci dit !!

    Répondre
  2. Victoria

    Oh, moi aussi j’ai toujours tellement adoré les pommes d’amour! Merci pour cette recette, il faudrait que je me lance un de ces weekends :) (en plus on peut les customiser, par exemple les faire oranges pour Halloween!)
    Bises!

    Répondre
  3. Mademoiselle Coquelicot

    Tes photos sont superbes! Même si je n’apprécie que moyennement les pommes d’amour, je suis sous le charme. Et cela me rappelle aussi de bons souvenirs d’enfance, lorsque j’allais dans les fêtes foraines, c’est vrai que ma mère en achetait aussi toujours une.
    Aujourd’hui, quand je passe à la foire, il m’arrive de lui en rapporter une ! :)

    Répondre
  4. PHILO

    Trop magnifique ! Petite j’ai toujours été intrigué car ces pommes mais même adulte je n’ai encore jamais goûté. En tous les cas si tu ouvrais un stand sur une foire avec les tiennes, tu aurais un sacré succès

    Répondre
  5. shalima

    C’est marrant, gamine je n’ai jamais réussi à en finir une seule, de ces pommes d’amour si tentantes… Mais là, avec tes photos magnifiques, tu me donnes envie (et comme c’est la fête à Vannes et que je suis trop flemmasse pour en faire moi même, je vais peut-être me laisser tenter !)

    Répondre
  6. alister

    Ton titre est tout simplement divin… Viens croquer dans ma pomme mon amour.. j’adore :-) et tout a fait d’accord avec toi pour le coup du caramel manger et de la simple pomme abandonnée :D
    Superbe tes photos, mais bon c’est une habitude sur ton blog … ;)

    Répondre
  7. Toute Petite

    Moi j’ai fait des petites tomates d’amour il n’y a pas longtemps, c’est bien bon! (et pour l’occasion, j’ai qd meme réussi à faire mon premier caramel, il faut un début à tout…)

    Répondre
  8. Sarah

    Les pommes d’amour ce n’est pas mon truc je crois que je n’ai même jamais goûté. Par contre je découvre ta recette des châtines et là je salive, c’est mon péché mignon, moi qui n’aime pas le café et qui suis obligée d’en quémander à chaque fois! A tester au plus vite!

    Répondre
  9. Emma

    wahou, ça donne vraiment envie de croquer ! une amie m’a fait goûter ça à l’apéro un soir, j’ai adoré le côté craquant, on succombe à la 1ere bouchée !
    Bravo pour les photos, elles sont une nouvelle fois superbes !

    Répondre
  10. chat-mallow

    Je ne vais aux fêtes foraines rien que pour m’acheter une pomme d’amour, je n’en ai encore jamais cuisiné! Voilà une très belle recette qui donne vraiment envie, je crois que je vais la tenter! merci beaucoup et bravo pour ces magnifiques photos!

    Répondre
  11. Bikini

    beaucoup de poésie, de très jolies photos avec une belle lumière, une mise en scène délicate et fine, des pommes ultra sexy …. j’arrête les compliments ça suffit pour aujourd’hui

    Répondre
  12. Gourmandiseuse

    Aussi surprenant que ça puisse l’être, je n’ai jamais mangé de pomme d’amour.. Il faudrait que j’essaye un jour, mais je me suis toujours dit que c’était trop gros… Je vais essayer de trouver de petites pommes comme les tiennes :)

    Répondre
  13. Enila

    Petites, les pommes d’amour m’ont toujours fait rêver sur les fêtes foraines. Mais bizarrement je n’en ai jamais goûté ! Faut dire que comme toi, c’était surtout ce caramel rouge qui me fascinait et me donnait envie, la pomme moins … Mais aujourd’hui je croquerais bien dans tes petits pommes d’amour ! (euh c’est très étrange cette phrase…^^)

    Répondre
  14. Ping : Pomme mon Amour. « Fi(lle)ancée

  15. Ping : Retrospective culinaire 2011 ! | Le blog de Mathon

  16. Virginie

    Salut
    j’ai trouve le lien pour ce post sur le site d’Icing Design et je ne regrette pas ma visite ! J’adore tes photos et le styling. Je vais revenir souvent !
    J’habite de l’autre cote de la Manche alors moi je donne plutot dans la decoration de gateaux « a l’anglaise » et comme j’ai trois bouts de chou, dans les fetes pour enfant…!
    Passe me voir sur http://thatcutelittlecake.blogspot.com/ si tu veux !
    C’est sympa de lire un blog francais/parisien, ca me change des blogs venus des US. Assez raffraichissant en fait !
    merci pour les recettes
    Virginie
    Virginie

    Répondre
  17. Ping : Valentine’s day #2 | bibibeaute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *