La table de Noël 2017

12.12.2016

Helloooo par ici ! Alors, ici les petits lutins de Noël se sont bien activés pour vous proposer une belle table d’inspiration pour Noël, cette année. Et c’est en compagnie de Jessica du blog Dollyjessy que j’ai réalisé cette table. En réalité, on devait réaliser cette table l’année dernière mais j’ai tellement été débordée que je l’avais lâchement planté. C’était vraiment super sympa de photographier à deux. Le gros point noir de cette première année en free lance a été la solitude au quotidien. Ne pas avoir de collègues à qui raconter les dernières bêtises à la mode, ca a été très difficile. J’ai l’impression que j’ai fini par m’y habituer ces derniers mois mais l’objectif de 2017 reste quand même le studio avec si possible des collègues. C’est aussi compliqué de n’avoir personne avec qui débriefer son travail. Je finis par manquer de recul sur mes prod et du coup manquer d’objectivité (et plutôt malheureusement dans le sens « mon travail est tout naze »). Alors de temps en temps, pouvoir collaborer sur des articles, ça apporte vraiment un souffle d’air frais et surtout, un excellent moment. On s’est bien marré avec Jessica pour ce shooting, on a confronté nos façons de faire et nos goûts aussi. D’ailleurs au moment où je vous parle je n’ai pas vu le traitement qu’elle va faire de ses photos. On a shooté en raw et chacune est partie avec son petit paquet de photos : ca sera donc la surprise ! Déjà pendant la prise de vue, deux écoles s’affrontaient : celle du trépieds et des cadrages bien droits et symétriques, presque névrosés et celle au bras et aux cadrages plus free style (à vous de devinez de quel côté je me trouvais ^^). (je sens qu’elle ne va plus m’aimer!).
Et puis, elle m’a forcé à montrer ma gueule et sur toutes les photos, je n’ai pas pu m’empêcher de choisir celle où je faisais le plus la tronche, allez comprendre !

J’adore le rendu de cette table et surtout les magnifiques bougeoirs de Vaisselle Vintage que j’ai eu du mal à rendre d’ailleurs. Je pense que j’ai de nouveau un graal à atteindre lors de mes pérégrinations le dimanche dans les brocantes.
Côté repas, c’est assez classique. En dessert, j’ai choisi un entremets parce que c’est complètement démodé (c’est mon côté rebelle ^^).
J’espère que cette table vous inspirera pour les fêtes ! J’ai pris en tout cas énormément plaisir à la réaliser !

Côté shopping : assiettes blanches Pomax, assiettes vertes Jars de chez Merci, serviettes en lin Merci, bougeoirs à louer chez Vaisselle Vintage, couverts et verresZara home, table Citron 12 et robe Asos

Christmas table ◊ Carnets Parisiens

Christmas table ◊ Carnets Parisiens

Christmas table ◊ Carnets Parisiens

Christmas table ◊ Carnets Parisiens

Christmas table ◊ Carnets Parisiens

Christmas table ◊ Carnets Parisiens

Christmas table ◊ Carnets Parisiens

Dinde de Noël

Pour être certain de cuire correctement votre dinde, il faut que vous comptiez environ 50 min cuisson par kilos. Portez vous plutôt vers des dindes fermière de qualité plutôt que des dindes d’élevage : du bio ou du Label rouge. Leur viande est meilleure, plus savoureuse.

Pour une dinde de 2,5 kg
Une quinzaine d’oignons grelot
Une dizaine de pruneaux
Une dizaine d’abricots moelleux
Une dizaine de figues moelleuses
60 g de noisettes
40 g de pistaches
30 g de miel liquide
1 verre de vin blanc
Quelques branches de romarin
Huile d’olive
Fleur de sel
Poivre du moulin

Préparez la farce en mélangeant les abricots, les pruneaux, les figues, les noisettes et les pistaches. Poivrez et ajouter un peu de romarin frais. Placez la moitié de cette farce dans la dinde puis fermez le croupion avec de la ficelle pour bien la maintenir à l’intérieur.
Huilez un plat qui va au four et déposez-y la dinde. Huilez également la dinde et recouvrez-la de miel.
Enfournez-la dans un four préalablement chauffé à 180°C (en chaleur tournante).
Au bout de 1 heure de cuisson, ajoutez le reste de la farce et les oignons puis arrosez de vin blanc. Laisser cuire encore 1h30 en arrosant régulièrement de jus de cuisson ou d’eau.
Si elle commence à trop se colorer en fin de cuisson, recouvrez-la de papier aluminium.
Si vous n’êtes pas au point niveau timing le soir de Noël et qu’elle est prête trop tôt, laissez-là dans le four éteint, porte ouverte et plat bien recouvert de papier aluminium.
Récupérez la sauce du plat pour la servir dans une saucière à côté.
Dressage et finition : ôtez le plat du four, récupérez la sauce du plat et versez-la dans une saucière.

christmas_table_8

christmas_table_9

Choux rouge braisé aux pommes
1 petit chou
2 pommes
3 cuillères à soupe de sucre roux
3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
0.5 cuillère à café d’épices à pain d’épices
30 g de beurre
20 cl de cidre brut
Fleur de sel
Poivre du moulin

Pelez les pommes, retirez le cœur puis coupez-les en dés.

Retirez les feuilles extérieures du chou, ainsi que la partie dure à la base. Emincez-le finement.
Faites chauffer le beurre dans une cocotte, ajoutez-y le choux émincé, salez et poivrez puis faites revenir pendant une dizaine de minute en mélangeant de temps en temps.
Ajoutez la cassonade et les épices, les deux pommes préalablement épluchées et coupées en morceaux et versez le vinaigre et le cidre. Laissez compoter pendant une vingtaine de minutes.
Servez chaud accompagné de sarriette fraiche ou de sauge.

christmas_table_10

christmas_table_11

Entremets de fête au chocolat noire et aux épices
// Dacquoise aux noisettes //
90 g de blancs d’oeufs (2 blancs)
1 pointe de couteau de crème de tartre ou une pincée de sel
25 g de sucre
75 g de sucre glace
75 g de poudre de noisettes (ou à défaut d’amande)
Du sucre glace

Commencez par dessiner deux gabarits de votre cercle à entremets sur du papier sulfurisé.
Montez les blancs avec la crème de tartre ou le sel et serrez-les avec le sucre. Tamisez ensemble le sucre glace et la poudre de noisettes et ajoutez-les délicatement aux blancs. Étalez la pâte dans les gabarits et lissez-là pour qu’elle soit homogène. Saupoudrez de sucre glace en 2 fois afin de faire perler le sucre.
Enfournez à 200°C pendant 5 minutes puis baissez à 170°C pendant 25 minutes en ouvrant légèrement le four.
Laissez refroidir sur une grille à pâtisserie.

// Mousse au chocolat et aux épices //
120 g de chocolat noir
30 g de jaunes d’oeufs (environ 2 jaunes)
140 g de blancs d’oeufs (environ 3-4 blancs)
30 g de sucre
1 pincée de crème de tartre (ou à défaut une pincée de sel)
0.5 cuillère à café de cannelle en poudre
4 bonnes pincées de gingembre en poudre
2 bonnes pincées de muscade en poudre
1 pincée de piment en poudre

Faites fondre le chocolat au bain-marie ou doucement au micro-ondes avec les épices.
Montez les blancs avec la crème de tartre avec 2 cuillères à café de sucre puis ajoutez le reste de sucre lorsqu’ils sont bien fermes.
Laissez refroidir un peu le chocolat puis incorporez au fouet les jaunes. Il ne faut pas fouettez trop longtemps car sinon cela va faire durcir le chocolat. Incorporez rapidement les blancs montés.

// Bavaroise vanille //
60 g de lait
20 g de sucre
1/2 gousse de vanille
20 g de jaunes d’oeufs (environ 1 jaunes d’oeuf)
1 g de gélatine en feuille
60 g de crème fouettée

Faites chauffer le lait, la moitié du sucre et la gousse de vanille fendue et grattée. Laissez infuser.
Fouettez les jaunes avec l’autre moitié de sucre puis verser le lait tiède (en filtrant la gousse de vanille). Reversez dans la casserole puis laissez cuire à 85°C.
Ramollir la gélatine dans l’eau froide, l’égoutter et la faire fondre dans la crème hors du feu.
Laissez refroidir avant d’incorporer la crème fouettée, puis coulez sur la mousse au chocolat.

// Montage //
Si vous utilisez un cercle à entremets, collez deux bandes de rhodoid (bande de plastique) l’une sur l’autre pour avoir une double hauteur). Insérez un premier disque de dacquoise (découpez au besoin légèrement les bords). Coulez dessus la mousse au chocolat. Déposez un second disque puis versez la bavaroise. Laissez prendre soit au réfrigérateur, soit au congélateur. Démoulez.

Sinon utilisez un moule à charlotte, mais dans ce cas, inversez le montage: d’abord on coule la bavaroise, ensuite une disque de daquoise, ensuite la mousse au chocolat épicée et ensuite la dacquoise. Congelez puis chauffez le moule avec un sèche-cheveux pour le démoulage.

// Le glaçage au chocolat //

30 g d’eau
90 g de sucre
30 g de cacao en poudre
65 g de crème liquide
4 g de gélatine en feuille

Trempez la gélatine dans l’eau froide pour bien la ramollir.
Dans une casserole, portez à ébullition le sucre et l’eau pour en faire un sirop. Versez le cacao en poudre et mélangez à l’aide d’un fouet.
Faites bouillir la crème et ajoutez-la au sirop de cacao. Laissez refroidir à 70°C et incorporez la gélatine préalablement essorée.
Attendez que le glaçage ai bien refroidi avant de napper votre gâteau.

// Meringues //
70 g de blancs (environ 2 blancs d’oeufs)
70 g de sucre semoule
70 g de sucre glace
Cacao en poudre

Montez les blancs en neige avec la moitié du sucre puis incorporez le reste à la fin. Tamisez le sucre glace dessus et mélangez délicatement. Versez dans une poche à douille et pochez des barres sur toute la longueur de votre plaque de four (recouverte de papier sulfurisé). Saupoudrez de cacao en poudre.
Faites cuire 1h30 à 90°C.
Coupez au couteau des tronçons de la hauteur de votre gâteau puis collez-les tout autours du gâteau.

N’oubliez pas de sortir votre gâteau du réfrigérateur 20 minutes avant de le déguster !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  1. Ping : Table de Noël inspiration décoration style rustique scandinaveDollyjessy

  2. Cerise et Praline

    J’adore ta table, c’est frais et ça change des décorations classiques! J’aime vraiment ton style photographique, c’est très poétique.
    bises
    PS : moi je veux bien travailler avec toi pour qu’on se raconte les derniers potins!!!!

    Répondre
  3. Ping : 5 TABLES DE NOËL, 5 BLOGS , 5 STYLES ... - Mademoiselle Claudine le blog

  4. Ping : Les recettes du web . Spécial Noël | Lectures and co

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *