Goûter de fraises et de gingembres

27.06.2011

Non non je ne vous parlerais pas du temps caniculaire qui s’abat sur la France. Non non, j’ai tellement morflé de l’hiver cette année, que je ne vais pas me plaindre de ces degrés extrêmes. Et même je vais te dire, la chaleur je l’accueille à bras grands ouverts ! J’espère juste qu’elle ne me fera pas le même coup que l’année dernière, à se barrer au moment de mes vacances estivales (à peine avais-je pu trempouiller mon pieds dans la piscine alors que j’avais subi maintes trajets en rer au bord de l’étouffement. Monde injuste).
J’aime bien cette époque où les gens commencent à partir en vacances. C’est la fin de l’année scolaire et c’est une période riche pour moi au travail. C’est le moment où je remets tous les suivis thérapeutiques à plat, où je dit bon vent à certains et où j’accueille des nouveaux petits patients. C’est le moment où je remets de l’ordre dans mes idées, je remets de l’ordre dans mon bureau, je nettoie mes jouets et je fais ma petite liste de nouveaux jeux et jouets que je souhaite pour la rentrée. Je m’achète un nouveau carnet pour prendre mes notes. Tout se met progressivement en place avant de partir en vacances. Je lève un peu le pieds, le temps semble s’allonger durant mes trajets de rer, je profite et rêvasse.
Parce que je sais qu’en septembre, tout va devenir plus triste. Le rush reprendra son court, les gros nuages gris orneront le ciel et on ajoutera chaque jour une nouvelle couche de vêtement. Et je n’aurai de cesse d’espérer que l’été revienne et vite.

Petits cakes aux gingembres

150 g de sucre en poudre
120 g de beurre à température ambiante
120 g de farine
1 cc de levure chimique
2 oeufs
1 cc de gingembre en poudre
1 tranche d’un cm de gingembre frais pelé
1/2 cc de vanille liquide

Battre le sucre et le beurre puis ajouter les oeufs un à un en mélangeant bien la pâte entre chaque ajout.
Mélanger la farine, la levure et le gingembre en poudre. Verser sur le mélange précédent et mélanger.
Réduire le gingembre frais en purée à l’aide d’un presse-ail et l’incorporer.
Verser la pâte dans des petits moules à muffins et faire cuire à 180°C pendant 30 minutes.
Laisser refroidir avant de déguster.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  1. Presk'Solen

    Je suis tout à fait d’accord avec toi. J’adore ce temps qui donne un avant-goût de vacances. Et tu me donne très envie de tester ces petits gâteaux. Merci pour la recette.

    Répondre
  2. Zazouiile

    Un bien joli goûter qui me fait très envie… et un avant goût de vacances délicatement évoqué…et puis ça tombe plutôt bien : je suis revenue du marché avec un morceau de gingembre frais et un flacon de gingembre en poudre ! (carrot cake en perspective mais peut-être ta recette avant finalement…) Merci !

    Répondre
  3. Mély du Chaudron Pastel

    La canicule me rappelle beaucoup de souvenirs d’enfance (j’ai grandi dans des pays du Moyen-Orient, grâce au travail de mon père).
    Ce que j’adore avec les période de canicule : c’est LE moment où tout bascule : que l’orage arrive, se déchaine, gronde, les éclairs illuminent le ciel, l’eau tombe averse, …
    A condition d’être bien à l’abri… Bien sûr.
    Mais, j’adore :-)
    Je me dis que la Nature est enfin soulagé de pouvoir se nourrir de toute cette eau… et que l’on aura ainsi plein de fruits & légumes bien goûteux ! (Il faut que l’orage ne soit pas trop fort quoi… Juste histoire de zébrer le ciel un peu :-))

    Tes photos sont magnifiques.
    J’ai longtemps été une fane des thés de chez Mariage Frère (« Pleine Lune » a longtemps été mon préféré : un classique, me diras-tu !).
    J’ai beaucoup été aussi à la Compagnie Anglaise des Thés (Forum des Halles) : où pour moi, fane de thés, c’était une vraie caverne d’Ali Baba !

    Elles sont jolies les fleurs que tu as photographié : il y a les mêmes dans un petit coin du Parc Georges Brassens (là où coule un petit ruisseau, à l’abri des regards indiscrets).

    Bref… J’aime beaucoup ce billet & l’ambiance que tu y as mis :-)

    Bonne journée à toi !

    Répondre
  4. petite parisienne

    C’est vrai, l’été a ce quelque chose de savoureux, où on peut commencer à rêvasser et à s’éloigner, où le temps s’étire un peu, et même quand on n’est pas parti…

    En tout cas tes photos sont magnifiques et pleines de soleil! Et même si je ne suis jamais les recettes et aime improviser, j’ai bien envie (très) de tester ta recette! ^^

    Répondre
  5. Laurence [ Petits repas entre amis ]

    Merveilleuse idée ces petits cakes au gingembre !!
    Je mets du gingembre dans bcp ( toutes ? ! ) de mes recettes … surtout salées, c’est vrai. Pourquoi ne pas essayer de l’associer à mes desserts ? Oui !

    Très chouettes photos et belle ambiance de ton blog. J’aime bcp.

    A bientôt j’espère.

    Répondre
  6. Gen

    Je comprends tout à fait ce ressenti! L’hiver a été dur et même quand on supporte mal la chaleur et bien on lui dit bienvenue parce que le soleil nous a manqué. Et c’est une période spéciale, pour moi un peu de nostalgie parce que l’année est finie et que tout le monde va partir mais en même temps le meilleur reste à venir, le repos!
    Aller, on prend un petit muffin pour savourer l’été! (Et on oublie le mois de septembre^^)

    Répondre
  7. Laurelas

    Jolie recette que voilà – tout comme toi, j’aime bien cette période de l’année, un peu avant les vacances, après l’année scolaire.. Je te souhaite un bel été :)

    Répondre
  8. Franny

    La canicule me rappelle beaucoup de souvenirs d’enfance (j’ai grandi dans des pays du Moyen-Orient, grâce au travail de mon père).Ce que j’adore avec les période de canicule : c’est LE moment où tout bascule : que l’orage arrive, se déchaine, gronde, les éclairs illuminent le ciel, l’eau tombe averse, …A condition d’être bien à l’abri… Bien sûr.Mais, j’adore :-)Je me dis que la Nature est enfin soulagé de pouvoir se nourrir de toute cette eau… et que l’on aura ainsi plein de fruits & légumes bien goûteux ! (Il faut que l’orage ne soit pas trop fort quoi… Juste histoire de zébrer le ciel un peu :-))
    +1

    Répondre
  9. maryophoto

    Très frais ce bouquet de fraises.
    Alors voilà une petite critique photographique.
    Les photos sont très jolies et il y a vraiment de l’idée, un sens de la composition et des couleurs.
    J’aime beaucoup celle de la boîte de thé où l’attention est plus portée sur le thé que sur la cuillère.
    Par contre, le bouquet est beau mais l’avoir coupé ainsi sur la gauche le coupe lui. Il pouvait ne pas être centré mais s’il fallait le couper, il aurait fallu plus où ne pas lui enlever un bout qui coupe le regard.
    La dernière flouté me gêne car il faut manier le flou avec parcimonie. Elle est en fait un peu fade car le rouge n’est pas assez rouge pour attirer vraiment le regard sur le premier plan. Pour un flou, il faut de franches oppositions, un flou sur une base de couleurs un peu trop neutres dégonfle comme un soufflé. j’espère avoir pu être de bon conseil et j’essaierais la recette très prochainement

    Répondre
    1. Parigote Auteur de l’article

      Haaa enfin ^^
      Pour le bouquet, je ne peux qu’acquiescer ! Soit c’était une coupe franche, soit c’était pas de coupe du tout mais en tout cas pas une coupe mollassonne du genoux !
      Et la dernière photo, oui effectivement trop de flou tue le flou. Donc pour toi, le flou est surtout à manier avec de forts contrastes ? Là pour le coup, j’ai fait exprès, j’avais envie d’obtenir un « genre » de voile blanc vaporeux.

      Répondre
  10. maryophoto

    Le flou en photgraphie culinaire, c’est comme pour la halo lumineux en photographie de mode (trop vu et pas toujours de la plus belle manière :))! Le flou prend son envol en focalisant le regard sur un point. cette photo n’est pas mauvaise mais que donnerait-elle en noir et blanc ? Elle serait un peu fade je pense. Diminuer la profondeur de champ sert à focaliser l’attention sur le premier plan mais à mon sens augmenter le contraste de son premier plan est tout aussi important pour lui donner une plus value.
    Je trouve que rendu ne fait pas trop voile blanc vaporeux.

    Répondre
  11. maryophoto

    Mais en fait, pourquoi ça ne fonctionne pas : parce que l’élément le plus fort est flouté (le cake). Même flouté, il a plus de volume que la fraise donc le regard est attiré vers lui. Si les fraises avaient été plus rouges, le regard aurait été attiré vers elles :)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *