Tarte fine aux cébettes et à la féta

09.05.2010

Mon déménagement a fait que je suis maintenant toute proche du magasin bio, Le Retour à la Terre dont je vous avais parlé il y a peu. Si je ne me sens pas du tout « bio addict », j’apprécie surtout leur variété de fruits et légumes. Cela change des marchés car on y côtoie toujours et inlassablement les mêmes légumes et si tu cherches une variété spécifique, ben tu peux aller te brosser Martine ! Et moi, j’aime bien varier les variétés alors forcément, je trouve très souvent mon bonheur à cette biocoop. Comme ces oignons cébette que j’avais pris pour des oignons nouveaux. En fait, leur bulbe est plus fin et allongé et leur parfum plus doux. D’ailleurs on peut les manger cru pour les amateurs. J’aime bien leur goût un peu anisé tirant vers le poireaux et avec de la féta et une pâte brisée au curry, il n’en faut guère plus pour le déjeuner.

Tarte fine cébette féta-3

Tarte fine cébette féta duo

Pour un moule à tarte pour 4 personnes
Pour la pâte brisée

250 g de farine de blé T110
4 cs d’huile d’olive
1 pincée de sel
1 cc de curry en poudre
1 petit verre d’eau

Pour la garniture
2 bottes d’oignons cébette
200g de féta
Du romarin
Huile d’olive
Sel et poivre

Préparer la pâte brisée. Mélanger tous les ingrédients dans le bol du robot pétrisseur ou dans un saladier et mélanger jusqu’à obtenir une boule de pâte. Rajouter de l’eau si besoin.
Etalez la pâte dans le moule et faire précuire pendant 5 à 10 min selon l’épaisseur de la pâte à 180°C.
Eplucher les oignons cébette, couper le bout du bulbe et tailler les feuilles comme pour un poireau (en gardant un peu de vert des tiges). Les faire cuire à l’étouffé dans un peu d’huile d’olive et assaisonner.
Déposer les oignons cébettes sur le fond de tarte et effriter de la féta par dessus. Saupoudrer de romarin et laisser cuire encore 10 minutes.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  1. Camille

    ben moi, du coup, j’ai mangé de la féta, mais en salade. Par contre, ta tarte à l’air terrible, je vais la commander à ma mère, ce week end, je rentre chez eux, c’est PARFAIT!

    Répondre
  2. melopapilles

    j’adore les cébettes un peu violacées, je les mange en effet crues avec un morceau de pain, une feuille de salade et du fromage frais, un régal ! je ne suis pas retournée au Retour à la Terre depuis que tu me l’as fait découvrir, en tous les cas j’ai été ravie de mes trouvailles et des recettes réalisées avec ;)
    pour les cébettes je ne les ai jamais cuisinées, ce sera l’occasion !

    Répondre
  3. Chloé

    Salut ! La chaine des tags est commencée et comme j’apprécie beaucoup ton blog, j’ai choisi de te faire entrer dans ma listes de petits chouchous !
    A bientôt !

    Répondre
  4. Boljo

    J’adore, ta tarte, la cébette et aussi Paris, le bitume et le métro.
    Signé : une autre connasse de parisienne (Belleville) habitant maintenant (avec bonheur) un trou très perdu.

    Répondre
  5. jean paul

    Tu connais le sketch de Stephane Guillon sur les connasses en pantacourt qui font des tartes ? Recherche sur google ca me fait penser a toi.
    Bises.

    Répondre
  6. Ping : week end à bordeaux - chez jean - mojito pamplemousse | fashion gazette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *