La délicate question de la légitimité : Culinographie et autres asperges

S’il y a bien un sentiment qui rend souvent ma vie inconfortable, c’est le sentiment d’imposture. Je cherche encore à savoir où il a pu prendre naissance, probablement sur un psychisme un peu bringuebalant, peu sûr de lui. D’année en année, il s’est accroché sans grandir ni diminuer. Il est resté là, immobile et bien enraciné. Parfois, sentant qu’il n’a plus prise sur un domaine, il s’en va en chercher un autre où il pourra injecter tout le doute sur une éventuelle légitimité.
Il m’a fallu du temps par exemple avant de pouvoir parler simplement à mon chef de service sans avoir peur qu’il se rende compte que je ne correspondais pas du tout au poste. Encore aujourd’hui, tu peux me démontrer par A + B que mon CV tatati tatata, je me pose encore la question du « mais pourquoi moi et pas un autre ?! ».

C’est con comme sentiment, car on s’empêche de faire plein de choses et on peste contre ceux qui osent sans se soucier de leur légitimité. Ho je sais bien que je suis pas là seule par ici, c’est pas la peine de vous cacher !
Bon et puis malgré tout, parfois on arrive à prendre son courage à deux mains et à lancer un projet fou fou fou. Et ça a été le cas pour ce projet-là. Ho celui-là il a mis longtemps à voir le jour, probablement un an même. L’envie de partager autours d’une passion qui devenait grandissante n’a pas suffit, il a fallu que ce sentiment de légitimité à parler de ce sujet grandisse.

Et c’est ainsi que mardi a vu le jour Culinographie : un blog dédié à la photographie et au stylisme culinaire. Un blog animé à 6 mains avec en acolytes Aline et Christelle. Un blog que j’imagine créatif, instructif mais surtout participatif. J’ai toujours été impressionné par le côté « moteur » d’un blog : il nous amène à nous améliorer, à nous enrichir et parfois à nous dépasser. Et j’aimerais qu’avec Culinographie ce soit le cas : qu’on puisse échanger, apprendre des uns et des autres et changer un peu nos lignes d’horizon. Si la photo et la stylisme culinaire vous intéressent aussi, venez-nous rejoindre la-bas!

En restant dans le sujet la semaine dernière, Design Sponge était « In the kitchen with » me ! Bon je vous épargne comment je n’étais pas peu fière de cette publication (le sentiment d’imposture avait laissé place à des sauts de cabri et à des « gniiiii je suis dans Design Sponge!!!!!! »). Joie de courte durée puisque les 3/4 de mon entourage ne connaissant pas Design Sponge n’ont absolument pas compris pourquoi je me mettais dans un état pareil !
En tout cas, pour l’occasion j’avais réalisé une petite recette toute simple : des asperges gratinées au four avec une sauce parmesan, amande et citron. Une cuisson de quelques minutes qui permet de garder tout le croquant des asperges !

Asperges gratinées, sauce amande, parmesan et citron
2 personnes

8 asperges vertes
3 cs de poudre d’amandes
150 g de crème fraîche
50 g de parmesan
Le jus et le zeste d’un citron
Quelques amandes grillées

Préparer la sauce. Dans un casserole, sur feu moyen, mélanger la poudre d’amande, la crème, le parmesan, les zestes et le jus de citron jusqu’à obtenir une sauce crémeuse. Rectifier l’assaisonnement.

Laver et couper le bout des asperges. Les disposer dans un plat à gratin et recouvrir de sauce. Laisser cuire au four à 180°C entre 4 et 6 minutes pour qu’elles soient croquantes.
Saupoudrer des zestes de citron et des amandes grillées. Servir chaud.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ecrit par Parigote le 18 mai 2011 dans Coups de coeur, Cuisine | Short Link

34 commentaires

Mots-clés : , , , , , , ,

34 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Copyright © 2000-2014 Carnets Parisiens All rights reserved.