Gnocchi au potimarron

15.01.2017

Je sais pas vous mais moi ce temps glacial me donne juste envie de me réfugier dans ma cuisine et de tester pleins de bons petits plats. Et en ce moment, chez nous, ce qui a la côte ce sont les plats en cocotte et tout ce qui est pâtes. Ca fait bien 9 mois que j’ai arrêté de manger des pâtes. Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises mais j’ai adopté un régime à IG bas et les pâtes c’est un peu le plat qui te fait flamber la glycémie (et qui te donne faim ensuite). Les pâtes fondantes, parce que les pâtes al dente sont beaucoup moins gycémiques. Mais je déteste les pâtes al dente, je les aimes bien fondantes et moelleuses. Bref, depuis que j’ai arrêté les pâtes (et le pain et les pommes de terre), et bien je n’ai plus jamais faim entre les repars (magie!). N’allez pas non plus croire que je suis un modèle d’équilibrage alimentaire. Ce « régime » je le suis à moitié : je mange toujours autant d’hamburger ou de chocobons. Mais en dehors de ça, je mange équilibré. J’ai d’ailleurs atteint le poids que je m’étais fixé quand j’ai commencé mais je suis assez déçue car ça ne ressemble pas à ce que j’avais en tête, visuellement ^^ Mais bon, je suis quand même 10 000 fois mieux dans mes baskets et on ne me propose plus de me laisser la place dans la métro.
Du coup, mes pâtes je les mange aussi différemment. Je troque la farine de blé bien blanche par des farines moins glycémiantes comme le sarrasin, l’orge mondé ou encore le blé intégral (T150). Soit je les achètes en magasin bio, soit je sors mon laminoire et à moi les raviolis maison ! Et donc pareil pour les gnocchis, je troque les pommes de terre contre la patate douce ou le potimarron ! Et c’est plutôt bon !

Winter squash gnocchi ◊ Carnets Parisiens

Winter squash gnocchi ◊ Carnets Parisiens

Winter squash gnocchi ◊ Carnets Parisiens

Winter squash gnocchi ◊ Carnets Parisiens

Winter squash gnocchi ◊ Carnets Parisiens

Gnocchi de potimarron
600 g de potimarron
150 g de farine d’orge mondé (environ)
1 jaune d’oeuf moyen
1,5 l de bouillon de volaille
Noix de muscade
Sel
Huile vierge de coco
Parmesan frais
Pignon de pin
Thym frais
Romarin frais
Crème fraiche

Coupez votre potimarron en deux et évidez-le. Déposez-le dans un plat à gratin avec de l’huile d’olive. Faites-le cuire au four à 200°C pendant 30 à 45 minutes selon sa taille. Attention à ne pas trop le gratiner, il faut juste qu’il soit cuit à coeur. Vous pouvez peler le potimarron une fois cuit, encore plus s’il n’est pas bio. Personnellement, je garde la peau. C’est peut-être un petit peu moins esthétique au final mais cela ne change rien au goût ni à la texture !
Vous pouvez également faire cuire votre potimarron à l’eau ou à la vapeur. Dans ce cas, une fois cuit puis écrasé au presse-purée, desséchez-le ensuite à la casserole pendant quelques minutes sur feu moyen. Votre purée sera ainsi moins humide et vous serez moins tentés d’ajouter de la farine dans la préparation des gnocchi.
Ecraser le potimarron au presse-purée. Déposez la purée de potimarron dans un très grand saladier et laissez-la tiédir.
Versez un tiers de la farine, un peu de sel et de noix de muscade râpée et mélangez. Puis l’oeuf puis un tiers de la farine. Ajoutez le reste de la farine petit à petit tout en travaillant la pâte. Ayez la main légère sur la farine, il faut que vous cessiez d’en ajouter quand la pâte commence à se tenir toute seule quand vous roulez une toute petite boule de pâte sur votre plan de travail fariné. La pâte doit coller légèrement. Travaillez toujours avec les mains très légèrement farinées.
Formez des boudins de pâte de 1-2 cm de diamètre et coupez des tronçons de pâte. Roulez les sur le dos d’une fourchette ou d’une planche à gnocchi si vous comptez les accompagner d’une sauce crémeuse : la sauce s’immiscera dans les sillons ainsi formés.

Portez à ébullition 1,5 L de bouillon de volaille puis plongez-y les gnocchis. Laissez cuire quelques minutes, le temps qu’ils remontent à la surface. On peut zapper cette étape et les cuire directement à la poêle, mais je trouve qu’ils sont ainsi beaucoup plus moelleux et moins secs.
Faites chauffer une poêle avec de l’huile de coco, du thym et du romarin frais, des pignons de pin et faites revenir les gnocchis pendant 4/5 minutes.
Servez accompagné de crème fraiche et de copeaux de parmesan frais.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  1. Julia

    Buenisima receta. Unos gnocchis expectaculares. Me ha encantado tu post, felicidades por tu bloc, tienes cosas muy interesantes. Te deseo un Feliz Año. Elracodeldetall.blogspot.com

    Répondre
  2. Audrey

    Cette recette vient à point nommé, j’ai commandé de l’orge mondé et je vais me lancer dans tes gnocchis à IG bas qui ont l’air à tomber (comme tes photos du reste!)!

    Répondre
  3. Ping : Gnocchi au potimarron | Passion for Cooking | ...

  4. Ping : Gnocchi au potimarron | Recettes de cuisine au ...

  5. Camille

    Je vais tester ce soir avec de la farine complète car je n’ai pas trouvé la farine d’orge, as tu deja fais un article sur ton régime IG bas? je viens de ma lancer et toute les infos sont bonnes a prendre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *