Mon bilan 2016 et mes objectifs en 2017

06.01.2017

S’il y a bien une chose avec laquelle je suis pas méga à l’aise ce sont les voeux de bonne année. Je ne sais jamais quoi dire, j’ai toujours l’impression que les mots sont d’une grande banalité et ne reflète pas ce que je souhaite réellement pour les gens. En tout cas, je vous souhaite à tous beaucoup de douceur pour cette nouvelle année. 2016 a été éprouvante pour beaucoup et un peu de douceur ne sera pas un luxe.

Naked cake caramel

2016 a été une année un peu particulière pour moi. Déjà parce qu’elle marquait le début de mon activité de freelance en tant que photographe et aussi parce qu’il y a eu deux 2016 pour moi. Une première partie vraiment très chouette et une seconde beaucoup plus triste. Un début d’année où je partais à la quête du bonheur et une fin d’année où je luttais contre ces personnes qui ne font que semer le malheur et les problèmes. Manifestement la recherche du bonheur et du plaisir n’est pas dans la prérogatives de tous. Je crois que je n’arriverais jamais à comprendre ces personnes qui préfèrent détruire que construire, créer des soucis au lieu de cultiver la joie.

J’ai donc commencé l’année en freelance. Avant psychologue à l’hôpital, j’ai posé ma démission de sorte que mon contrat se termine le 31 décembre. Une date donc très symbolique pour moi et une nouvelle vie qui a débuté dès le 1er janvier.
C’est à cette date que j’ai l’impression d’avoir commencé un sacré voyage initiatique. J’ai le sentiment d’avoir pris 10 ans de maturité dans la tête en seulement une année.
Tout d’abord, je me suis trouvée. Professionnellement, je me suis enfin trouvé en accord avec moi-même, avec ce sentiment incroyable d’être à la bonne place. Et par la même occasion, je me suis délestée d’une grande aigreur dont j’avais à peine conscience mais qui semblait manifestement assez voyante si j’en juges les quelques amis qui ont osé me dire a posteriori que « évidemment, on voyait bien que tu n’étais pas heureuse par ton métier ». C’était une grosse claque dans la gueule : comment j’ai pu passer 10 ans de ma vie à faire un métier qui me rendait malheureuse sans même en avoir conscience ?
J’ai quand même mis quelques mois à faire la transition dans ma tête et dans mon corps. Clairement, l’être humain n’aime pas trop le changement et il m’a fallu apprivoiser ce nouveau rythme. J’ai beaucoup souffert les 7 premiers mois de l’isolement : ne plus avoir de collègues avec qui raconter les petites choses du quotidien m’a énormément pesé. Depuis septembre, j’ai l’impression, non pas de m’être habituée, mais surtout de m’être résignée. Je me suis mise en pause et j’attends juste que le temps passe avant d’avoir mon propre lieu de travail.

En 2017, je me souhaite donc de :

Trouver mon propre espace de travail
Mon objectif principal en 2017 est donc de pouvoir me prendre un studio, idéalement avec d’autres personnes (mais pas nécessairement des photographes). Pouvoir échanger avec d’autres personnes créatives, ça me manque beaucoup. Toute seule, j’ai zéro recul sur ce que je fais et j’ai tendance à plutôt me dire que c’est nul tout ce que je fais : pas top ! Il faut donc que je donne un gros coup de pied aux fesses pour voir dans quelle mesure cela est possible et quels seraient les objectifs financiers à atteindre pour y arriver.

Être plus fière de mon travail
Ça, c’est un peu mon gros point noir, je n’arrive jamais à être satisfaite de ce que je réalise. Je suis en train de refaire mon portfolio et quand vient le choix des photos c’est plutôt « oh non pas celle-là, elle est moche ». Alors que bon ça a plu au client, donc ça doit pas être si naze que ça ! Et puis, shutterstock m’a mis dans son top 100 des photographes à suivre dans le monde alors je devrais avoir quand même un peu plus confiance en moi, mince alors !

Me botter les fesses niveau compta
Le type de tâche qui me prend volontiers la tête et que je remets tout le temps au lendemain (enfin au mois d’après généralement). Sauf que du coup ça pollue la tête d’avoir cette petite phrase « mince, j’ai pas encore envoyé ma facture/déclarer ma TVA… ». Et du coup, on se sent nul de ne pas être capable de faire les choses comme il faut. J’ai donc décidé de couper court à tout ça et de ne plus rien laisser traîner !

Déconnecter le soir
J’avais réussi à m’y tenir en septembre/octobre et puis je sais pas, il y a eu un relâchement sur la fin d’année. J’aimerais pouvoir laisser mon ordi et téléphone éteint le soir, en profiter pour tisser, lire, regarder des séries…

Oser, oser, oser
Et se ficher du regard de l’autre. Ça c’est de la résolution ambitieuse ^^ Depuis que je mène ma petite entreprise, je suis devenue assez flippée des choix que je fais, notamment sur les choix « éditoriaux » du blog. J’ai envie de développer certaines choses mais en même temps j’ai peur que vous ne suiviez pas le mouvement. Et comme en plus ce blog, c’est ma carte de visite de photographe, c’est encore moins évident !

Voyager
En 2016, bébé oblige, on ne s’est pas trop éloignée de chez nous. Mais vous avez pas idée à quel point j’ai un besoin viscéral de bouger ! Je rêve d’un gros voyage à trois de plusieurs semaines, pourquoi pas en camping car (oui, je sais, ça va choquer ceux qui me connaissent bien ^^). Mais oui, j’ai un réel besoin de partir à l’aventure, de me mettre un peu en danger, enfin de sortir de ma zone de confort ! Bon, malheureusement, je suis la seule, donc cette histoire de camping-car ce n’est pas encore gagné !

M’engager
C’est quelque chose qui me trotte dans la tête depuis quelques mois, j’ai envie de donner aussi aux autres, de moins être auto-centrée. Je faisais pas mal de bénévolat avant, j’ai arrêté lorsque j’exerçais comme psychologue et maintenant, ça me manque. J’ai quelques pistes, il reste plus qu’à y aller !

Et bien sûr, aimer, aimer, aimer
Mais ça, ce sont des résolutions plus personnelles ;)

Et vous, votre bilan ? Vos résolutions ?
J’adore lire tous les billets de bilans/résolutions qui fleurissent sur les blogs à cette période de l’année. Je trouve ça toujours très inspirant! D’ailleurs sur le blog de Maud Argaibi, j’ai trouvé cette citation d’Anthony Kavanagh que j’ai décidé de prendre comme mantra en 2017 !

« Ce n’est pas en plongeant que l’on se noie, mais en restant trop longtemps sous l’eau »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  1. Tal

    J’adore lire les bilans et résolutions des autres, merci d’avoir partagé les tiens <3
    C'est génial que tu aies eu le courage de suivre ton instinct pour te mettre à ton compte en tant que photographe ; tu as tellement de talent ! Je n'aurais jamais pensé que tu aies pu être psychologue pendant autant d'années, ça a dû t'apporter une énorme connaissance des autres, de leur interprétation des choses, que tu peux exploiter dans ton travail actuel, c'est chouette ! J'imagine que l'expérience de freelance a ses inconvénients mais oui, partager ses passions avec d'autres passionnés dans un même lieu de travail serait bénéfique, en studio ou espace de co-working.
    Déconnecter le soir : je suis tellement pareille (qui ne l'est pas ?), et on se dit qu'on perd du temps à flâner une millième fois sur nos réseaux sociaux ; comme si on avait peur de manquer une information. Alors que j'ai cette pile de livres très intéressants à lire sur ma table de nuit ! :)
    Pour ce qui est de la ligne éditoriale de ton blog, je suis persuadée que les personnes qui apprécient ton travail sauront te suivre, quelles que soient tes envies. Pour ma part, je me laisserai surprendre avec plaisir, tant que tu fais ce qu'il te plait.
    Merci pour ce bel article, et très belle année 2017 à toi !

    Répondre
  2. Delphine - Made in Velanne

    Bravo pour cette mise à nu… Moi je trouve tes photos magnifiques, alors aie confiance en toi ! Pour les idées nouvelles que tu n’oses pas essayer de peur de perdre ton public, je suis sûre que ça nous plaira, et si tu as peur que ça ne colle pas d’un point de vue professionnel, peut-être que tu peux lancer un deuxième blog pour cela, ou utiliser un autre lieu comme carte de visite professionnelle ? En tout les cas je te souhaite une très belle année 2017, avec un chouette espace de co-working, de jolies aventures, et du bonheur en barres !
    J’ai publié aussi mon bilan cette semaine, si cela t’intéresse : ) http://madeinvelanne.blogspot.fr/2017/01/bilan-2016-projets-2017.html

    Répondre
  3. christelle is flabbergasting

    Alors j’allais répondre sur mon blog à ton adorable commentaire (merciiiii! <3), puis j'ai vu que tu avais publié ton bilan aussi, alors hop, je commente ici, comme en 2009 ! ;-D
    Plus sérieusement, ahlalala ON LE PREND ENSEMBLE CE STUDIO BORDAYL?? On se rejoint quelque part dans le monde pour assister ensemble à un atelier de photo ? (on pourra même camper si tu veux ! ahaha) Lâche pas la patate Cyrielle, tu es sur la bonne voie !!! Ose et sois fière, car oui, tu es talentueuse NOM D'UNE PIPE!! Et si ma modeste expérience peut t'aider : règle tout de suite cette affaire de compta ! Si tu peux même, trouve-toi un compta / une agence de comptables qui comprend BIEN ce que tu fais, BIEN internet aussi et délègue : on se sent plus légère, tu verras (mais bon, c'est pas dit qu'ils ne feront pas d'erreurs et que tu ne doives pas re-checker par derrière leur travail)(toute ressemblance avec l'auteure de ces lignes n'est malheureusement pas fortuite !) ET BONNE ANNÉE ! Et des bisous ! xx

    Répondre
    1. Parigote Auteur de l’article

      Mais ouiiii viens on se prend un studio !! Quel dommage qu’un océan nous sépare, mais moi je dis en 2017 on se fera bien un workshop toutes les deux !!
      Et oui pour le comptable, j’ai déjà t’inquiète ;)

      Répondre
    1. Parigote Auteur de l’article

      Alors si j’ai une petite piste à te donner qui a vraiment hyper bien fonctionné pour moi, c’est le régime à IG bas. Tu peux aller voir sur le blog de Clyne comment elle a mis en place le sien. C’est comme ça que je m’y suis mise et aujourdhui, je dirais en 8 mois (mais 8 mois très tranquillou), j’ai perdu 8kg (4 de grossesse et 4 en bonus ^^).
      En tout cas, je te souhaite d’y arriver, car je sais combien ça peut pourrir la tête !

      Répondre
  4. Céliazut

    Meilleurs voeux pour cette nouvelle année !
    Je suis ton blog depuis quelques années maintenant, mais pas de très près j’avoue, mais quand je le parcours, je me dit sans cesse « que ses photos sont trop belles » alors… peut-être qu’il faut quelques fois avoir un peu plus confiance en toi ;)
    J’ai aussi posté (pour la première fois) un bilan de fin d’année et quelques objectifs pour 2017 ! Je parle un peu de toi dedans car tu m’as fait découvrir le blog de Marie Chioca :) !
    À bientôt :)

    Répondre
  5. La Châteleine

    La route des indépendants est semée de pas mal de challenges ! En tout cas bravo pour ton parcours et tes choix, parfois trouver sa place prend un peu de temps… Hâte de découvrir tes prochains billets !

    Répondre
  6. Sam

    Coucou ! Je me suis moi aussi lancée comme toi et j’ai directement pris un studio avec des potes et un comptable également ! Évidemment, ça change la donne : tu ne te sens pas seule et tu es accompagnée tout le temps :) si tu as besoin des coordonnées de mon comptable n’hésite pas ( à Paris, spécialisée en agessa/mda/auto entrepreneur)
    Sam

    Répondre
    1. Parigote Auteur de l’article

      Oui comptable, j’ai ce qu’il me faut !
      Mais le studio, tu parles d’un grand studio ou juste d’un bureau ? Parce qu’il me faut au moins 50 m2 et financièrement, il faut pouvoir le budgeter !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *