La soupe aux lentilles corail

13.10.2015

Il y a quelques temps, je vous disais à quelle point la maternité m’avait rendu ultra sereine, confiante et tout et tout. Et bien là en ce moment, mon petit coeur subit un feu d’artifice émotionnel ! Je suis à un tournant de ma vie et tout ça me partage entre l’excitation et l’angoisse ultime du grand saut. Je me sens tiraillée entre la sécurité mais une vie qui ne me conviens plus et l’aventure d’une vie qui me passionne. Bref, je suis dans l’entre-deux et clairement je déteste ça. J’aime pas cette sensations de flottement que provoque une transition. J’aimerais passer d’un état à l’autre, bim d’un coup, sans rien entre, sans transition. J’étais, je ne suis plus et je deviens, comme ça, d’un claquement de doigts. Mais non, je dois attendre, patiemment, que certaines choses s’organisent car maintenant il ne s’agit plus que de moi toute seule. Et croyez-moi la patience n’est pas mon fort…
Et puis dans tout ce chamboulement de vie, il y a aussi les annonces tristes et la maladie qui touche un proche. Ca fout les boules, la haine même. Parce que tu te sens tellement démunie et qu’à part être là et lui faire pleins de macarons tu ne peux malheureusement rien contre cette maladie de merde.
Et puis à côté de ça, il y a la vie et cette petite louloute qui grandit un peu plus chaque jour. Mais qui snobe ses parents et réserve ses fous rires chez la nounou. Qui me manque tellement en journée que même la nuit quand elle me réveille et que j’ai qu’une envie, celle de retourner me coucher, je ne peux m’empêcher de faire le plein de bisous.
Et puis il y a l’automne qui arrive. Et comme tous les ans, je regarde les arbres changer lentement de couleur, les jours raccourcir et le temps se rafraichir. Et retrouver le plaisir des soupes le soir.

soup
soup2
soup1
soup4

Soupe aux lentilles corail

1 oignon
2 petites patates douces
4 carottes
200 g de lentilles corail
1 l d’eau
1 petit bouquet de thym, de romarin et de sauge
De l’huile de noisette
Sel et poivre du moulin
Un peu de crème fraiche, des graines germées et du gomasio pour l’accompagnement

Epluchez et émincez l’oignon et faites-le revenir à feu doux dans une grande casserole avec un peu d’huile de noisette.
Pendant ce temps, épluchez et coupez en cube les carottes et les patates douces. Rincez les lentilles corail à grandes eaux. Versez les lentilles, les carottes, les patates douces et l’eau dans la casserole avec le bouquet de romarin et de sauge. Salez et laissez cuire 20-25 minutes à feu moyen jusqu’à ce que les légumes soient tendres.
Mixez plus ou moins grossièrement selon vos goûts et ajustez le sel. Versez dans des bols, passez un coup de poivre du moulin et servez avec un peu de crème fraiche, des graines germées et du gomasio.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  1. Farinedetoiles

    Ah, les soupes de lentilles corail, c’est toujours un délice…j’en fais souvent, avec du lait de coco, du poivron rouge ou encore des patates douces comme toi…c’est toujours super bon!
    Moi non plus, je ne suis pas très patiente et les moments de transition ne sont pas toujours faciles dans ce cas-là…mais essayez de kiffer le quotidien, de donner de l’amour à ceux qu’on aime et qui en ont besoin, ça aide…!A bientôt!

    Répondre
  2. lesChouettesMomentdeJulie

    J’aurais pu l’écrire ce billet, tant par le chamboulement qu’à apporter ma pte princesse à ma vie (il y a 2 ans 1/2 quand même et le changement est tjs en train d’opérer…!) que par la tristesse d’apprendre la maladie de notre meilleur ami et la soupe que j’ ai recommencé à faire (avec ta recette de soupe devenue ma préférée, la potiron – lait de coco). Le Bonheur, ça commence maintenant ! essaye les 3 kiffs par jour, j’en parle sur mon blog et même quand tout va mal, ça permet de mettre un peu de positif dans la journée!

    Répondre
  3. lily

    Quel douceur dans ce post, je partagerais bien une petite soupe avec toi. Le changement ça a beaucoup de bon, mais je te souhaite du courage ce n’est jamais facile, mais on y arrive toujours. bises

    Répondre
  4. Audrey

    Je me reconnais totalement dans ce chamboulement post-naissance et surtout dans la dernière partie!! Comme dit mon chéri, on a hâte qu’il soit couché mais dès qu’il dort, on a qu’une envie c’est aller le réveiller pour lui faire des bisous!! Sans transition, cette soupe a l’air réconfortante à souhait, et je note la bonne idée d’y mettre de l’huile de noisette

    Répondre
  5. Ping : La soupe de lentilles corail | Carnets Parisien...

  6. Ping : HELLO NOVEMBRE – MY SUNNY SUNDAY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *