Archives du mot-clé chocolat

Cake rustique au chocolat et aux noisettes

02.02.2015

Il y a quelques mois, Olympus m’a contacté pour me proposer de tester l’hybride Pen e-pl7, dans ma pratique habituelle bloguesque. Pour le côté technique, autant être honnête avec vous, il m’a été offert et je suis même rémunérée pour écrire cet article sans qu’il n’y ai de condition sur mon texte (en gros je suis libre de donner mon avis) (même si on sait très bien depuis plusieurs décennies que la gratification augmente la probabilité de donner des avis plus positifs – hello les cours de psycho sociale de 1ère année ^^) (bref ça m’énerve toujours de lire des blogueurs dire qu’ils donnent leur avis en toute objectivité, parce qu’en réalité non, c’est beaucoup plus difficile de critiquer quelque chose qui nous a été offert. C’est d’ailleurs aussi pour ça, que je ne parle jamais de produits sur mon blog, et que j’ai du faire 2 billets sponso dans ma looongue carrière de blogueuse.

Bref, mais là j’ai été curieuse de tester un hybride, de voir si j’étais capable de sortir des photos aussi bien qu’avec mon 5D, de vérifier l’adage qui veut que ce ne soit pas le matériel qui fasse le photographe. Parce que je me suis améliorée en photo à mesure que j’évoluais vers des réflexes plus performants donc à un moment on se demande si le talent n’est pas du à notre gros joujou. Parce que soyons honnêtes, shooter au 5D mark III, ca facilite quand même beaucoup la vie ! J’ai donc commencé par shooter au pen e-pl7 avec l’objectif de base, un 14-42 mm, et là catastrophe! Autant sur les photos de Genève, bon ça va ça passe, on ne voit pas trop que j’ai lâché l’affaire et tout shooté en mode automatique (houuu shame on me). Autant sur des photos culinaires, je vous raconte pas comment j’ai galéré. Déjà il a fallu s’habituer à la bête : shooter l’appareil à bout de bras avec l’écran LCD et non dans le viseur, du coup ça bouge beaucoup plus (mais ceci dit, les photos n’étaient pas floues, merci le stabilisateur !) et puis capter où se trouvent tous les réglages. Et là mes amis, clairement mon cerveau a du mal à changer ses petites habitudes ! Bon au final, j’ai fini par réussir mais je trouve les menus pas du tout intuitifs, c’est le seul bémol que je mettrais à cet appareil. C’est peut-être une question d’habitude je sais pas, mais je n’ai pas été convaincue (et puis faut pas avoir de gros doigts non plus, les touches sont assez petites ^^).

Finalement, Olympus m’a prêté un objectif 25 mm qui correspond à mon 50mm sur le 5D, et là tout de suite, c’était mieux. Ca pourrait être d’ailleurs la conclusion de cet article : si un appareil doit faire le photographe ça serait plus l’objectif que le boitier ! Donc gardez plutôt votre argent pour investir dans de bonnes optiques !
Je vous laisse juger des photos ! Je suis plutôt contente des capacités de cet hybride, je trouve qu’il se défend bien en photo culinaire. Évidemment, il n’a pas le même piqué que mon boitier actuel (en même temps le prix n’est pas le même du tout) mais le résultat est très bon pour le budget. Je suis aussi assez surprise en basses lumières (avec le 25mm hein), certes il y a du grain mais il gère bien quand il y a peu de lumière dehors, et même un peu plus tard moyennant un trépieds et une bonne capacité de retouche.

Après clairement, je vais garder mon bébé 5d ^^ Mais par contre, ce que je kiffe assez chez l’olympus c’est que je le fous dans mon sac à main hyper souvent et bim je le sors dès que j’ai envie de photographier ! Ce qui fait que j’ai vachement plus de photos de famille et d’amis qu’avant ! Ben oui car le gros réflexe, 1. Ca pèse lourd et 2. je trouve ça assez intrusif. Et puis, il a un écran orientable du coup je commence à avoir une jolie collection de selfies (enfin de potefies si on peut dire ^^). Moi qui n’avais très peu de souvenirs en photo de soirées et de bons moments, voilà qui est réparé. (et même qu’en plus tu peux le connecter en wifi à ton smartphone et du coup balancer direct les photos à tes potes (ou sur instagram haha ^^).

Bref bref bref, dites moi du coup ce que vous pensez des photos (côté technique) : est-ce que vous voyez la différence ?
Je vous laisse en tout cas avec la délicieuse recette du cake rustique aux noisettes et chocolat !

Rustic Cake with Chocolate and Hazelnuts Rustic Cake with Chocolate and Hazelnuts Rustic Cake with Chocolate and Hazelnuts Rustic Cake with Chocolate and Hazelnuts Rustic Cake with Chocolate and Hazelnuts Rustic Cake with Chocolate and Hazelnuts
Rustic Cake with Chocolate and Hazelnuts

Cake rustique noisettes et chocolat
Recette de Marlette mais sans les épices et avec des noisettes et du chocolat !
250 g de farine complète T80
50 g de sucre rapadura
50 g de poudre d’amandes
10 g de levure chimique
100 g de lait
200 g de miel de fleurs
50 g de beurre salé
50 g de noisettes
50 g de chocolat

Faites chauffer le four à 180°C.
Faites fondre ensemble le lait, le beurre et le miel dans une casserole à feu doux ou au micro-ondes.
Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, la poudre d’amandes et la levure. Versez dessus la préparation liquide et mélangez.
Mixez grossièrement les noisettes et le chocolat et incorporez à la préparation.
Versez dans un moule à cake et enfournez pendant 45 minutes. Si vous trouvez que le dessus fonce un peu trop pendant la cuisson, déposez dessus une feuille de papier aluminium.
Sortez du four et laissez refroidir 5 minutes avant de démouler.

Rendez-vous sur Hellocoton !

La tarte chocolat et caramel beurre salé

09.10.2014

Cette tarte, quand je vois les photos, je me dis que je devais être peu en bad mood quand je l’ai photographié ! Je pourrais dire que c’est un hommage à Mickael Jackson (black and white pour ceux qui ne suivent pas!) sauf que non, j’en suis désolée, elles sont effectivement un peu tristounes ! Mais à ma décharge (demandez à mes collègues !) cette tarte est hyper bonne ! La petite couche de caramel au beurre salé, rien de mieux pour pimper une tarte au chocolat !
Bon et sinon ça va vous ? (ouai j’ai pas grand chose à raconter aujourd’hui, je suis un peu en dèche d’inspiration !) A vrai dire, j’ai un peu du mal à amorcer la rentrée. J’étais ultra motivée cet été et puis en septembre, pouf c’est retombé comme un soufflé (la faute aussi à pas mal de soucis perso). Du coup, je désinvesti un peu le blog. J’ai aussi découvert un terrain de jeu assez sympa depuis quelques temps à savoir instagram. Si vous ne m’y suivez, allez donc y faire un tour, je m’y amuse pas mal. J’aime bien faire des petites compos, mettre en scène le quotidien et n’en sortir que du bisounours !

Tarte chocolat caramel - Carnets parisiens
Tarte chocolat caramel - Carnets parisiens Tarte chocolat caramel - Carnets parisiens Tarte chocolat caramel - Carnets parisiens  Tarte chocolat caramel - Carnets parisiens

La pâte sablée aux amandes
120 g de beurre
90 g de sucre glace
15 g de poudre d’amandes
1 oeuf
240 g de farine
1 cuillère à café d’extrait de vanille
2 g de sel

Dans une saladier, fouettez le beurre en pommade. Incorporez le sucre glace, la poudre d’amandes, l’oeuf, le sel et l’extrait de vanille. Homogénéisez au fouet puis incorporez la farine tamisée petit à petit.
Abaissez la pâte au rouleau sur 3 mm d’épaisseur entre 2 feuilles de papier alimentaire.
Conservez 20 minutes au réfrigérateur.
Garnissez le cercle à tarte. Coupez les bords de la tarte au couteau. (On peut aussi passer un coup de rouleau à pâtisserie sur la plat à tarte pour découper tout l’excédent). Refaites passer les tartes une bonne demi-heure au réfrigérateur voire au congélateur avant de les enfourner à four chaud à 150°C pendant 15 minutes. La pâte doit être bien fraîche quand vous la passez au four afin qu’elle ne se rétracte pas et ne s’affaisse pas sur elle-même.
Démouler les tartes. Limez légèrement le haut des bords de tarte sur la grille d’un tamis pour qu’ils soient homogènes.

Le caramel au beurre salé

70 g de sucre semoule
3 cl de crème liquide entière
50 g de beurre salé à température ambiante.

Dans une casserole, faites fondre doucement le sucre jusqu’à obtenir une caramel assez ambré. Pendant ce temps réchauffez la crème liquide au micro-ondes (si vous la versez froide, cela va faire des petits cristaux assez pénible à dissoudre). Versez la crème liquide et mélangez jusqu’à ce que tous les cristaux de sucre soient dissous. Versez le caramel dans un saladier et incorporez le beurre en fouettant afin d’obtenir une crème lisse.
Versez le caramel sur le fond de tarte et laissez refroidir avant de verser la ganache au chocolat.

La ganache au chocolat

100 g de chocolat noir à 70%
100 g de crème liquide entière
30 g de beurre

Dans un saladier, faites fondre doucement le chocolat au micro-ondes ou au bain-marie.
Dans une casserole, portez la crème à ébullition et versez en 3 fois sur le chocolat en émulsionnant bien à la maryse entre chaque ajout jusqu’à obtenir une crème lisse et brillante.
Incorporer le beurre lorsque la crème a une température de 45°C (tiède). Mixer si besoin pour homogénéiser (mais sans sortir le mixeur de la ganache car sinon vous incorporerez des bulles d’air qui feront des petits cratères pas du tout esthétiques sur votre tarte !).
Versez sur la tarte et laissez la ganache prendre.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...