Archives pour la catégorie Mode

DIY : les broches Ice cream

29.06.2014

Ca y est l’été est là !!!  A nous la farniente au soleil, les nu-pieds et les crèmes glacées !! Ok, ok, il y a des coins de la France (comme par chez moi) où dernièrement le temps est franchement pas au rendez-vous. Ca me donne plus envie de me pelotonner sous la couette avec une bon chocolat chaud. Mais il ne faut pas que je me laisse abattre alors à défaut de m’offrir une glace sous le soleil, j’en pare ma robe avec cette broche !

Un tuto ultra simple que vous pouvez décliner comme bon vous semble (je vous ai épargné l’ananas parce que bon voilà, il y a un peu d’overdose ^^). A peindre de toute les couleurs ou avec des paillettes, en forme de fruits, de noeud, de glace et que sais-je encore…

Et pour les photos, je fais mon baptême de tronche ici parce que bon il y a un moment où j’ai envie d’être liiiibre ! (l’effet de l’été toussa toussa!). Et soyez indulgents sur les photos, ya du flou dans l’air mais que voulez-vous je n’avais pas de photographe sous la main ^^ Et puis désolée pour l’avalanche de photos, je n’arrivais pas à me décider (haaaa je vais virer blogueuse mode, noooon!)
DIY Ice cream brooch by Carnets Parisiens Meringue Ice cream cone by Carnets Parisiens DIY Ice cream brooch by Carnets Parisiens Meringue Ice cream cone by Carnets Parisiens Meringue Ice cream cone by Carnets Parisiens Meringue Ice cream cone by Carnets Parisiens Meringue Ice cream cone by Carnets Parisiens DIY Ice cream brooch by Carnets Parisiens DIY Ice cream brooch by Carnets Parisiens

Robe Fever – Vernis NCla – Fard à joues Paul & Joe

Il vous faudra :
Du balsa de 3mm d’épaisseur (en vente au BHV par exemple)
Papier à poncer
De quoi couper : cutter et petits ciseaux
De quoi peindre : pinceaux et peinture
Vernis colle
Paillettes
Pistolet à colle
Support à broche

Dessinez sur le balsa la forme de votre broche. Découpez la forme. Pour cela, commencez par découper grossièrement autours de la forme puis finissez soit aux ciseaux soit au cutter (ça dépendra de votre forme). Poncez légèrement pour la finition (pour ôter les coups de ciseaux et pour faire des arrondis).
Peignez selon vos goûts. Pour les paillettes, badigeonnez de vernis colle et saupoudrez de paillettes. Tapoter le balsa pour ôter l’excédent de paillettes.
A l’aide du pistolet à colle, collez le support à broche. Et voila !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Où il est question de degrés et de regard

22.05.2013

Il y a des billets que je commence à rédiger dans ma tête, le texte est clair, l’inspiration vient toute seule. Et puis le temps passe, je perds le fil de ce que je voulais vous raconter. Et je me retrouve devant mon écran à me demander ce que je vais bien pouvoir écrire. Parce que ma pensée du moment a disparu et en y repensant, je la trouve ridicule. Je me dis que c’est concon, que franchement, de ma vie et de mes états d’âme, on s’en fout. Alors qu’à la base, j’avais envie de vous partager combien cette paire d’escarpins, la première, avait été importante pour moi. Non pas que je me sentais plus femme avec, mais surtout plus puissante. Que probablement cela devait avoir à voir avec le fait que je gagnais ptet 10 cm avec et que tout mon champ de vision s’en retrouvait modifié. Ils me font prendre de la hauteur et un peu comme un bébé qui commence à se hisser et voir le monde sous un nouveau jour et bien moi, j’interagissais avec les gens de manière nouvelle. Il ne faut pas croire, 10 cm, quand on fait 1m57, ça change beaucoup notre regard. Je ne regarde plus les gens d’en bas, mais enfin à hauteur de leurs yeux. Et ça, ça me donne tellement plus confiance en moi. Quelques degrés d’angles de vision en plus et je suis plus assurée dans ma parole. Un peu comme le rouge à lèvre bien rouge, les talons c’est mon arme phallique pour les jours de moral dans les chaussettes. Tu sais, ces jours où tu te sens la plus nulle du monde et rien ne fonctionne comme tu veux ? Allez dis-moi que toi aussi, tu connais ce genre de jour !
Et pour la petite histoire, je ne pensais pas que ça serait aussi dure de me faire photographier dehors. Il y a encore beaucoup de choses à travailler pour sortir de ma zone de confort. Je me dis qu’il faut vraiment être quand même assez sûre de soi pour être blogueuse mode et ne pas se soucier du jugement des autres. Bien sûr que le ridicule ne tue pas, mais la peur d’être ridicule n’en reste pas moins très handicapante ^^ Voilà je me sens aussi con de publier ce billet que de prendre la pause dans la rue.


Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...