Archives de l’auteur : Parigote

Bundt cake aux pommes et caramel

23.09.2016

Alors ça y est, l’automne est là depuis hier. Et ce n’est pas pour me déplaire. Après un été plutôt désastreux, on accueille, ici, ce changement de saison avec une certaine joie ^^ La rentrée est passée, je reprends peu une routine au quotidien. Et qui dit rentrée, dit changements et nouvelle organisation ! J’ai fait quelques ajustements dans ma façon de travailler car avant les vacances, ça devenait vraiment n’importe quoi ! Comme à l’école, je me suis fait un emploi du temps type histoire de me forcer à faire mes factures, répondre aux mails etc. Bref, les trucs les plus relous que je remets toujours au lendemain. Les lendemains devenant ensuite des semaines. J’ai tenté de me mettre au bullet journal pour m’organiser au mieux mais je n’ai pas du tout accroché. Je suis finalement restée au combo agenda-carnet. L’agenda Moleskine, celui avec une page de la semaine et en face, une page de note pour y écrire les choses (plutôt relous) à faire cette semaine. Et le carnet de note, pour y noter les idées, les to do list, et surtout les projets par client. Car cette rentrée a démarré sur les chapeaux de roue avec plusieurs shootings différents par semaine, du coup, j’ai été obligée d’être ultra organisée. Dans mon planning, je me suis également forcée à caler un temps de blog car si je n’ai pas cette petite bulle d’air créative, je vais dépérir !
Bref, comme les enfants, j’ai fait ma petite rentrée, avec mon nouvel emploi du temps et j’en ai profité aussi pour m’acheter du nouveau matériel ! J’ai toujours adoré les rentrées scolaires pour ça. C’est l’occasion de prendre un nouveau départ, repartir sur des bases différentes. Bases qui généralement s’étiolent dès le mois de novembre… Mais on en reparlera à la fin de l’année, je ferai peut-être un bilan sur cette première année de free lance si ça vous intéresse ?
En attendant, je vous laisse avec un délicieux gâteaux aux pommes et son caramel au beurre salé!

Apples - Carnets Parisiens

Apple bundt cake - Carnets Parisiens

Apples and sea salt caramel - Carnets Parisiens

Apple bundt cake - Carnets Parisiens

Apple bundt cake - Carnets Parisiens

Apple bundt cake - Carnets Parisiens

Bundt cake aux pommes

330 g de farine (pour ma part, j’ai utilisé moitié farine d’orge mondé et moitié farine de petit épeautre)
100 g de sucre en poudre
100 g de cassonade bien humide
2 cuillère à café de cannelle en poudre
1 cuillère à café d’extrait de vanille
1 cuillère à café de bicarbonate
1 cuillère à café de sel
3 oeufs battus
175 g de beurre fondu
90 g de compote de pommes
5 petite pommes

Epluchez et coupez les pommes en petits morceaux. Si vous le souhaitez vous pouvez vous-même faire votre compote de pommes.

Dans un grand saladier, mélangez tous les ingrédients secs puis ajoutez le beurre fondu, puis les oeufs et la compote. Enfin, ajoutez les morceaux de pommes.
Beurrez votre moule à bundt cake et verser la pâte dedans. Faites cuire au four à 180°C pendant 1h (surveillez régulièrement avec la pointe d’un couteau si votre gâteau est cuit ou pas à l’intérieur).
Pendant ce temps, préparez le caramel au beurre salé.
Une fois le gâteau cuit, laissez le refroidir. Coupez l’excédent de pâte afin d’avoir une base bien nette et droite puis démoulez-le sur une grille à pâtisserie.

Pour le caramel au beurre salé
100 g de sucre
50 g de beurre salé
125 g de crème liquide

Mettez le sucre à chauffer dans une casserole à feu moyen (ou fort si vous maitrisez le caramel !). Lorsqu’il commence à fondre et à se colorer, remuez pour uniformiser la cuisson. Lorsqu’il prend un couleur ambrée, ajoutez le beurre. Mélangez jusqu’à ce que le caramel soit lisse. Faites chauffer au micro-ondes votre crème liquide si elle sort du réfrigérateur pour éviter que le caramel ne masse. Puis versez-la. Laissez bouillonner tout en remuant pour dissoudre tous les cristaux de caramel et jusqu’à ce qu’il ai une texture lisse. Laissez le refroidir avant de napper votre gâteau. Si vous le nappez trop chaud, il va couler et ne fera pas ces jolies trainées de caramel !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes indispensables beauté de l’été

31.07.2016

Bon, étant donné que les 3/4 des gens ont déserté l’internet mondial, profitons-en pour être un peu léger sur ce blog ! Comme sur instagram j’ose enfin parler de maquillage et de cosméto, je me suis dit que c’était le bon moment pour l’introduire sur le blog ! Je sais que ça n’intéresse pas la moitié d’entre vous qui venez juste pour les recettes, mais j’en ai marre de me réfréner depuis des années à cause du qu’en dira-t’on ^^
J’ai toujours été coquette, j’ai toujours adoré me maquiller, collectionner les rouges à lèvre ou les crèmes hydratantes. Je me souviens combien je pouvais me sentir adulte quand avec l’argent des babysittings, j’ai pu m’acheter ma première lotion tonique ! J’ai toujours beaucoup trop dépensé en cosméto et maquillage, enfin surtout en maquillage car je suis vite devenue une mamie en cosmétique avec une routine qui ne bougeait pas des masses. Et puis je suis tombée enceinte. Et là, mon rapport à la beauté et à la coquetterie a profondément changé. C’est presque devenu mon cheval de bataille. Une guerre au quotidien pour me sentir jolie. Enceinte, je luttais contre la facilité de ne plus prendre soin de moi. J’avais cette trouille après l’accouchement de devenir le zombie de moi-même. Vous voyez cette image un peu cliché de la jeune mère en ugg, les cheveux en bataille et du vomi sur le tee-shirt ? Et puis, j’avais des copines qui ne rassuraient pas et me dépeignaient un tableau atroce : je n’allais plus avoir une minute à moi, au point d’ailleurs de ne même plus pouvoir prendre de douche de la journée. Mais en même temps : « c’est pas grave car avec un bébé t’as plus de vie sociale »…
Petit aparté : si j’ai un conseil à donner aux futures mamans, c’est de virer ces personnes négatives de votre entourage. Même si c’est une très bonne amie, c’est ouste dehors ! J’ai jamais compris ce malin plaisir à ne raconter que le côté négatif (qui n’est en plus pas systématique, dieu merci) de la maternité quand t’es enceinte. Treeeeemblez futures mamans, ça va être la fin de votre vie de femme brrr !
Bref, j’avais la trouille de ça. Et puis, je me suis souvenue de ce vieil article de My Brouhaha. Anne-Charlotte aussi avait fait de rester glamour son cheval de bataille. (d’ailleurs les articles maternité d’Anne-Charlotte, m’ont beaucoup aidé!). Alors quand j’ai fait ma valise de maternité, j’ai pris un soin tout particulier à faire ma trousse beauté. J’ai soigneusement choisi chaque produits, chaque maquillage. Et vous savez quoi ? Et ben, il n’y a pas eu un seul jour depuis mon accouchement où je n’ai pas réussi à prendre ma douche. Haha dans vos faces les rabat-joies ! Et je vais vous dire, même dans la période la plus sombre (le pic de croissance des 3 semaines, sombre, très sombre souvenir!) et ben j’ai réussi à rester coquette! C’était absolument vital pour moi. Et encore aujourd’hui, quand je ne reconnaissais plus mon corps, j’ai eu besoin de me sentir belle, de prendre soin de moi. Et pour ça, je suis repartie dans une frénésie cosméto-make-up-esque à tester tout pleins de produits. En même pas 6 mois, j’ai fait 2 leçons de maquillage chez Mac, visionné une centaine de vidéos youtube de tuto make up, lu les archives de pleins de blogs beauté. Bref, j’ai mangé de la beauté, je me suis passionnée et j’adore !
Le bilan de ces 13 mois en tant que maman c’est que j’ai toujours eu le temps de me doucher, me laver les cheveux et même me les brusher et j’ai toujours réussi à me maquiller au moins anti-cernes/blush/mascara. La seule chose qui a changé, c’est que je ne mets quasiment plus de vernis alors qu’avant je n’avais jamais les ongles nus. J’ai perdu l’habitude d’en mettre car je faisais une petite fixette sur la « toxicité » du vernis au contact du nouveau-né.
Les vacances approchent et qui dit vacances avec bébé, dit voyager léger. Je ne peux pas me permettre de partir avec mes 40 fards à paupière, mes 15 crèmes et mes 6 brosses à cheveux. Je suis obligée de me limiter. Et cette première semaine de vacances en juillet m’a permis de voir quels étaient mes indispensables, alors c’est partie pour une petite revue beauté ! Et n’hésitez pas à me dire vos indispensables de l’été, histoire que je continue ma frénésie ^^

holiday_make_up_2

holiday_make_up_3

holiday_make_up_4

holiday_make_up_5

Le fluide très haute protection Aderma : je l’adore, il ne colle pas et se porte facilement. Et avec ma peau blanche, une très haute protection est indispensable !

L’huile de douche prodigieuse de Nuxe : ça c’est mon souvenir de maternité, je l’avais mis dans ma valise et depuis, juste l’odeur me rappelle tellement de bons souvenirs que ça me rend complètement euphorique sous la douche !

L’eau micellaire Aciana Botanica de Sanoflore : j’aime beaucoup sa compo et sa texture gélifiée, très fraiche. Elle suffit à démaquiller un maquillage léger (sauf les yeux).

Le lait-crème concentré + gloss d’Embryolisse : Alors ça c’est LE produit chouchou des vacances. J’utilise le lait-crème au quotidien en packaging de crème basique mais celui-là, en petit format avec un embout qui fait gloss en plus, est top pour les voyages ! C’est un produit que j’ai découvert grâce à Mysekit et qui est validé !

holiday_make_up_1

holiday_make_up_6

Côté make up, strict minimum aussi. J’embarquerai aussi une de mes palettes mais je n’ai pas encore choisi laquelle… (Oui j’ai commencé une collection de palettes de maquillage, ça devient grave, faudra que je vous montre un jour !).

Le rouge à lèvres Pur Mat de chez Nars, coloris Carthage : Parce que je ne jure que par les mats et que ça suffit pour habiller et illuminer un visage !

La poudre de soleil Bahama Mama de chez The Balm : pas de blush pendant les vacances seulement du soleil sur les joues !

Le cache-cerne Studio SPF 35 : parce j’ai beau dormir, j’ai des cernes très marqués et il me faut un anti-cerne à forte couvrance. Celui-là résiste en plus à l’eau et offre une protection UVA-UVB qui est toujours bonne à prendre !

Le mascara Better than Sex waterproof de Too Faced : Moi qui n’ai pas de cils et en plus des cils très courts, je déteste sortir sans mascara. Je me prends sinon des réflexions du style « mauvaise mine fatiguée » hyper déplaisantes. Celui-ci me fait des cils de malade et tient nickel à l’eau. Il est juste très long à enlever et nécessite un démaquillage à l’huile (de coco par exemple).

holiday_make_up_7

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...