La pensée du jour : l’organisation de la RATP

28.09.2009

escalierslilas

J’ai beau être parisienne, je travaille en banlieue. Au milieu des champs précisément : oui, la banlieue parisienne c’est trèèès vaste !

Dans mon périple pour atteindre cette jolie campagne pittoresque, je fais un transfert métro-rer. RER qui me conduit ensuite à bus. Bus de campagne si vous suivez bien : pour les parisiennes qui ne sortent jamais de la ville, un bus de campagne, c’est un bus qui passe à heure fixe, généralement à des horaires très espacés. En gros, tu loupes ton bus, bah tu l’as dans le baba ! T’as intérêt à avoir tes bottes en caoutchouc dans ton sac Darel car t’es partie pour te taper des kilomètres dans les champs !

Donc autant te dire que si un boulon de cette mécanique bien huilée fait son rebelle, c’est toute la chaîne qui fout le camp ! Et mon problème 3 matins sur 4, c’est le métro qui fait son rebelle. Je sais pas pourquoi, mais monsieur prend son temps avant d’amarrer à son quai. Coincé dans le souterrain, parfois jusqu’à 5 minutes, juste le temps d’attendre qu’un des deux quais se libère. Toute une organisation à la RATP.

Ma question est donc : pourquoi est-ce aussi compliqué de décharger rapidement un quai pour que moi, dans mon petit métro qui me mène à mon petit RER pour ensuite prendre un petit bus pour atteindre ma petite campagne, je puisse être à l’heure à mon petit travail ?

Nombre de fois j’ai voulu poser la question au conducteur mais, si vous avez bien suivi, j’étais déjà en train de courir pour tenter désespérement de choper mon RER : Cours Forest, cours  !

Un autre jour, je vous raconterai ma proposition  de faire 2 portions d’escaliers pour atteindre le RER : une pour les gens qui vont à 2 à l’heure et une pour ceux qui luttent dès 8h du mat’, tels des warriors de la vie, pour atteindre the famous RER.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  1. June Prune

    oui ! deux portions d’escaliers, idée de génie, un peu comme les deux files dans les escalators (en théorie… quand nous et notre darel on arrive à se frayer un chemin à gauche)

    Répondre
  2. ILHAMETTE

    haha le metro parisien, je l`ai tellement deteste avec ses escaliers, ses odeurs, ses foules et ses attentes entre deux quais. Puree qu`est ce que ca me manque!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *